Atteindre l’autosuffisance : le projet fou de Mundo Nuevo (Minca, Colombie)

Germain B/ November 10, 2017/ Actualités/ 0 comments

Nous nous intéressons aujourd’hui à Mundo Nuevo, un projet ambitieux au nord de la Colombie à Minca, au coeur du massif montagneux de la Sierra Nevada. Développé par Philippe Bekaert, belge installé en Colombie depuis presque 4 ans, le projet a pour but d’atteindre l’autosuffisance totale : “Les choses n’ont pas été faite hier et demain il sera trop tard alors il ne faut plus attendre et faire quelque chose aujourd’hui”.

De cette volonté d’agir est donc né Mundo Nuevo. Le projet est bati autour d’un éco-hostel qui permet de le rendre économiquement viable et de diffuser les idées dans le monde entier grâce aux diverses nationalités faisant halte dans ce lieu magnifique.

49 hectares, c’est la surface des terres de la communauté de Mundo Nuevo, composée de communautés autochtones, de locaux, de l’hôtel et de la forêt, dont seulement 9 sont exploités. Une façon pour Philippe et son équipe de protéger le terrain, de conserver la biodiversité riche en espèces végétales et animales dont certaines endémiques, de stopper la déforestation et de favoriser le retour des sources naturelles.

Ce projet ambitieux repose sur 5 axes majeurs :

– Autosuffisance en eau : Le projet bénéficie de plusieurs sources d’eau.

– Viabilité économique : Elle est assurée par l’apport financier lié au Lodge ainsi que par les divers produits annexes vendus.

– Alimentation : Mundo Nuevo a trois jardins qui permettent d’apporter les besoins nécessaires en nourriture. Philippe précise que “la cuisine de la communauté et les jardins sont en lien étroit. Le jardin s’adapte à la demande de la cuisine, et inversement.” Les techniques agricoles utilisées sont un mélange entre la permaculture, les connaissances locales et ancestrales, les connaissances contemporaines et le calendrier lunaire.

– Partage et échange : De par la multitude de personnes de nationalités diverses et variées faisant escale à Mundo Nuevo, la communauté, loin d’être avare en ce qui concerne l’échange et le partage de ses valeurs, assure la propagation de sa philosophie à l’intérieur, mais aussi hors de ses frontières.

– Autosuffisance en énergie : Pas encore autonome en matière énergétique, l’objectif final sera la pose de panneaux solaires et le développement de pompes hydrauliques qui prendront le relais la nuit et les jours de mauvais temps. Cet objectif est le plus facile à réaliser.

A ces 5 piliers de base de l’association s’ajoutent une multitude d’activités parallèles. Une des plus frappantes se trouve juste à côté de l’entrée. On peut en effet trouver à cet endroit plus de 30 poubelles différentes. Pourquoi ? Car à Mundo Nuevo presque rien ne se perd, et tout se recycle à l’intérieur de la communauté (excepté une poubelle qui finira sa route dans l’usine de traitement des déchets de la ville voisine).

Pour exemple, une bouteille en verre trouvera une seconde vie en tant que cache pour une lampe, ou encore, un plastique sera réutilisé comme contenant pour la croissance des végétaux avant leur plantation à même le sol.

Difficile de résumer en quelques lignes un projet aussi vaste que celui de Mundo Nuevo, d’autant plus que la liste des activités de l’association est ici assurément non exhaustive. Nous pourrions en effet parler des projets satellites de Mundo Nuevo, ou encore de son système de fonctionnement sans hiérarchie, sans oublier la fondation Mundo Nuevo Action dont les deux premiers buts sont l’aide à la construction et la mise en route d’une coopérative qui permettra aux indigènes Wiwas de commercialiser leur Panela (sucre de canne) la plus authentique qui soit, et de réduire le gaspillage de l’eau dans la vallée de Minca. Mundo Nuevo met également en place sur la finca un ’musée vivant’ de la culture indigène Wiwa.

Si vous souhaitez en savoir plus sur Mundo Nuevo et ses activités, nous vous invitons à rentrer en contact avec eux via leur page facebook ou leur site internet, www.mundonuevo.com.co afin qu’ils puissent vous transmettre, comme ils l’ont fait avec nous, leur passion, “oeuvrer pour un monde meilleur pour nous et les générations à venir”.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*