Nos projets

Soutenez la production des deux nouveaux documentaires de Nouvel Angle, et devenez vous aussi, acteur d’une dynamique de transition écologique : CLIQUEZ-ICI !

L’association Nouvel Angle a pour but de produire des films documentaires traitant de problématiques sociétales. L’ambition de l’association ne s’arrête cependant pas à la simple production de contenus audiovisuels. Afin de remplir les objectifs de transmission de savoir, et dans le but d’éveiller les consciences à ces problématiques, la sortie des documentaires en question seront suivies de conférences, de débats…

Pour nos deux premiers projets nous partons en Colombie, au Pérou et en Bolivie, avec pour objectif de produire deux documentaires. Le premier traitera des solutions mises en place pour contrer la déforestation, tandis que le second, destiné pour le jeune public, aura pour ambition de faire prendre conscience aux enfants des problématiques liées à la déforestation en forêt amazonienne. Quelles sont les causes ? Les conséquences ? Et pourquoi cette déforestation, géographiquement très éloigné, peut impacter sur leurs propres conditions de vie ?

Pourquoi ces destinations ?

Lors de nos recherches documentaires nous avons trouvé principalement de la littérature, des reportages, documentaires et articles ciblant les problématiques et enjeux de la déforestation de l’Amazonie, au Brésil. Peu d’informations sont diffusées concernant les autres pays qui pourtant sont aussi touchés.

La Colombie a particulièrement attiré notre attention, et ce pour plusieurs raisons. En avril 2017, des coulées de boue ont entraîné la mort de plusieurs centaines de colombiens. Une des plus grosses catastrophes naturelles que le pays ait connu et qui est la conséquence indirecte de la déforestation. En effet, la végétation étant moins dense, le peu d’arbres restant n’a malheureusement pas suffi à freiner les coulées de boue. Le manque de perméabilité des sols a également contribué à exacerber ce phénomène naturel. Parmi les autres facteurs aggravants, on retrouve, comme dans beaucoup d’autres pays concernés, l’élevage, l’agriculture ainsi que les diverses exploitations minières. La culture de la coca, bien qu’illégale, reste plus que jamais la cause principale de déforestation de la forêt amazonienne en Colombie. Après avoir perdu sa place de premier producteur mondial de coca au profit du Pérou, la Colombie aurait récemment repris la tête du classement, avec une production supérieure à celle du Pérou et de la Bolivie réunit.